L’ANSM recommande un dépistage systématique du déficit en DPD avant toute administration de 5-FU ou Capécitabine.

Mise à jour le 06/04/2018

 

Le déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD) est associé à un risque de toxicités graves, potentiellement létales, associées aux chimiothérapies à base de fluoropyrimidines (5-fluorouracile, 5-FU, et capécitabine).

 

Le GPCO-UNICANCER et le RNPGx ont publié le 24 février dernier une mise au point sur cette question dans laquelle leur recommandation est de « rechercher un déficit en DPD avant la mise en route de tout traitement à base de 5-FU ou de capécitabine, en priorité chez les patients à risque élevé de toxicité (administration de 5-FU en bolus ou à fortes doses, femmes traitées par la capécitabine, toxicité aux fluoropyrimidines rapportée chez un membre de la famille, comorbidités ou fragilité particulière) ainsi qu’en situation de traitement adjuvant ». [lien vers l’article dans le Bulletin du Cancer]

 

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) s’appuie sur ce travail pour préconiser « le dépistage du déficit en dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD), conformément aux recommandations du Groupe de Pharmacologie Clinique Oncologique (GPCO) – Unicancer et le Réseau National de Pharmacogénétique Hospitalière portant sur ce dépistage et sur la sécurisation des chimiothérapies à base de fluoropyrimidines qui ont été actualisées en février 2018 ». [lien vers le site de l’ANSM]

 

Dans le cadre du Bon Usage Clinique des fluoropyrimidines (5-fluorouracile, 5-FU, et capécitabine), il semble indispensable de procéder à ce dépistage systématiquement. Dans leur article, le GPCO-UNICANCER et le RNPGx listent les 17 laboratoires réalisant ces tests en routine sur le territoire français. En l’absence de test, il semble médicalement nécessaire d’envisager une alternative thérapeutique.

 

Laboratoires_DPD_France

 

Référence :

Loriot M-A, et al. Dépistage du déficit en dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD) et sécurisation des chimiothérapies à base de fluoropyrimidines : mise au point et recommandations nationales du GPCO-Unicancer et du RNPGx. Bull Cancer (2018), https://doi.org/10.1016/j.bulcan.2018.02.001

 

Bannière_Inscrivez-vous_728x90_2

 


GPR : Outils digitaux pour le Bon Usage Clinique des Médicaments à destination des professionnels de santé
 

 

Mise à jour 06/04/2018

 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :