GPR pour la réalisation des objectifs de santé publique

Le Ministère de la Santé a publié sa Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 : 4 axes, 11 domaines d’action prioritaires, et 43 objectifs nationaux. L’utilisation de SiteGPR s’inscrit dans cette démarche, et tout particulièrement aux points suivants :

 

  1. Axe 3. GARANTIR LA QUALITÉ, LA SÉCURITÉ ET LA PERTINENCE DES PRISES EN CHARGE A CHAQUE ETAPE DU PARCOURS DE SANTE
    Domaine d’action prioritaire : Développer une culture de la qualité et de la pertinence
    Objectif national : Améliorer la pertinence des prescriptions, des actes, des examens et des hospitalisationsDans lequel il est indiqué de « Rendre accessibles les recommandations de bonnes pratiques, via les groupes qualité, des formats plus adaptés ou au travers d’outils numériques (aide à la prescription et à la décision) ». C’est ce que vous propose GPR au travers de ses outils digitaux, utilisables sur ordinateur, tablette, ou mobile, indifféremment, avec un seul compte, réservé aux professionnels de santé.
  2. Axe 3. GARANTIR LA QUALITÉ, LA SÉCURITÉ ET LA PERTINENCE DES PRISES EN CHARGE A CHAQUE ETAPE DU PARCOURS DE SANTE
    Domaine d’action prioritaire : Développer une culture de la qualité et de la pertinence
    Objectif national : Promouvoir le bon usage des médicaments (…)Dans lequel est rappelée l’importance de « Lutter contre la polymédication et la iatrogénie, en particulier chez la personne âgée ».

Depuis 2016, GPR vous propose différents outils pour le Bon Usage Clinique du Médicament :

  1. Un outil d’estimation de la fonction rénale du patient, avec calculs automatiques de la surface corporelle et de l’indice de masse corporelle, et calculs simultanés (avec conversions) à l’aide des trois formules d’estimation de la fonction rénale recommandées aux niveaux international et national.
  2. Un outil d’adaptation des posologies des médicaments en cas d’insuffisance rénale, et rappel des posologies usuelles, sur la base d’une analyse fondée sur les preuves de la littérature médico-scientifique, les recommandations actualisées, et mises à jour prospectivement.
  3. Un outil sur la toxicité rénale des médicaments afin de participer à la réduction de la iatrogénie rénale, grand pourvoyeur de passages aux urgences, d’échecs thérapeutiques et cause de morbi-mortalité importante.
  4. Un outil sur le maniement des médicaments chez la femme enceinte ou pendant l’allaitement, qui donne une réponse sans détours, et rapide, en cas de doute sur une prescription, la délivrance d’une ordonnance, ou une demande d’information pour une automédication.
  5. Un outil, en version bêta et en version finale pour le Printemps 2018, sur les interactions médicamenteuses et leur gestion afin de réduire le risque iatrogène global d’une prescription médicamenteuse.

 

Notre démarche s’inscrit aujourd’hui dans l’axe des priorités de l’OMS de 2011 pour la sécurité des patients (guide traduit en français en 2015), qui mettaient en avant ces trois situations particulières : l’insuffisance rénale, la grossesse, et la polymédication. Les pharmaciens d’officine, de plus en plus nombreux à utiliser GPR sont également mis en avant dans l’un de leurs nouveau rôles, au travers de la réalisation de bilans de médication chez la personne âgée : estimation de la fonction rénale, vérification des adaptations posologiques, analyse d’interactions médicamenteuses : trois points clés dans cette démarche chez ces sujets à risque.

 

Visuel_OMS_Sécurité

 

 

Sources :

Stratégie Nationale de Santé 2018-2022. Site du Ministère des Solidarités et de la Santé. Accédé le 03/01/2018.

Guide pédagogique de l’OMS pour la sécurité des patients. Site de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui a réalisé la traduction en français.

Patient Safety Curriculum Guide – Multi-professionnal Edition. Site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Édition originale et matériels en langue anglaise.

 

Laisser un commentaire

honcode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici