Le Bon Usage Clinique du Médicament ?

L’Académie Nationale de Pharmacie

 

 

À l’occasion de son Conseil d’Administration du 12 Février 2019, l’Académie Nationale de Pharmacie a adopté et publié sa Recommandation sur la « Maladie rénale chronique : Prévention des risques de iatrogénies médicamenteuses et dépistage de la maladie ».

 

Dans ce document officiel, l’Académie adresse plusieurs recommandations aux différents acteurs du monde de la santé : Professionnels de Santé (prescripteurs, radiologues, pharmaciens d’officine, biologistes médicaux), Pouvoirs Publics, Patients atteints de maladie rénale chronique, et Grand Public.

 

Vous pouvez retrouver le texte intégral de la Recommandation en accès libre sur le site de l’Académie Nationale de Pharmacie sur cette page : https://www.acadpharm.org/avis_propositions/recommandations.php

Lien direct : https://www.acadpharm.org/dos_public/RECOMMANDATIONS__REIN_ET_MEDICAMENT_VF2.pdf.

 

 

Logo_Acad_Pharma_2019

 

 

Depuis 20 ans, et depuis 10 ans sur le site GPR, nous travaillons sur cette thématique et vous proposons un accès direct à l’analyse et à la synthèse des informations disponibles dans la littérature médico-scientifique internationale sur l’adaptation de la posologie des médicaments chez le patient insuffisant rénal.

 

Bannière_Inscrivez-vous_728x90_2

 

 

4 responses to “L’Académie Nationale de Pharmacie

  1. Bonjour,
    cela fait plaisir de ne pas voir une seule fois cité le Cockcroft !
    Pharmacien hospitalier spécialisé en gériatrie, je préconise très souvent des adaptations posologiques à la fonction rénale en donnant comme valeur le DFG (selon CKD-EPI) adapté à la surface corporelle. Cependant, certains médecins et parfois certains de mes confrères pharmaciens ne veulent pas « se mouiller » et adaptent avec la ClCr selon Cockcroft gault par peur qu’on leur tape sur les doigts en cas de problème et parce que l’HAS (Saint des saints) demandent (à tort !?) d’adapter avec cette vieille formule.
    Dans le document de l’Académie nationale de Pharmacie il est écrit : « prévoir, si nécessaire, en liaison avec les laboratoires pharmaceutiques […] adapter les posologies selon le DFG estimé par l’équation CKD-EPI ».
    Peut-on se servir de ce document et cette phrase en particulier pour convaincre les « rebelles » qui s’en tiennent au Cockcroft ?
    Ce n’est pas toujours évident de dire « l’HAS à tort ou n’est pas à jour » sans avoir derrière une référence opposable. Et même si je suis convaincu de l’extrême utilité de GPR, tous les praticiens ne partagent pas le même enthousiasme et ne sont pas prêt à suivre ces recommandations.

    1. Oui en effet, pour la première fois une autorité du niveau de l’Académie Nationale de Pharmacie ne cite plus le Cockcroft ! C’est une très bonne chose. En ce qui concerne GPR, et même pour les « récalcitrants », je rappelle que le module d’estimation de la fonction rénale sur notre site donne simultanément les 5 résultats d’estimation de fonction rénale : MDRD et MDRD corrigé pour la surface corporelle du patient, CKD-EPI et CKD-EPI corrigé, et… Cockcroft-Gault 😉 !

Laisser un commentaire

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :